Créer sa fondation d’entreprise : 5 conseils d’expert d’Olivier Bijaoui

Olivier BijaouiLa Fondation WFS a vu le jour en 2012. Créée par Olivier Bijaoui, PDG du groupe français Worldwide Flight Services, cette structure à but non lucratif incarne l’outil de mécénat du spécialiste mondial des services aéroportuaires.

Depuis sa création il y a 3 ans, la Fondation WFS a soutenu une cinquantaine d’associations, et permis à 4 500 jeunes de participer à des projets à vocation internationale, dédiés à l’intégration et à l’insertion professionnelle. Olivier Bijaoui, son président, livre aujourd’hui à d’autres entrepreneurs quelques conseils pour mettre en place leur fondation.

 

  1. Incarner des valeurs humanistes

 Aucune entreprise ne peut se contenter de ses seules performances économiques. Elle se doit parallèlement de définir des actions humanistes et sociétales, explique Olivier Bijaoui. Agir dans l’intérêt de tous, de façon solidaire et désintéressée, telle doit être l’ambition première d’une entreprise qui souhaite mettre en place une fondation.

 

  1. Entreprendre des actions sociétales

Promouvoir, soutenir ou organiser des actions sont autant de démarches qui doivent accompagner le lancement et le quotidien d’une fondation d’entreprise. Parce qu’il est essentiel de recentrer l’entreprise au cœur de la société civile, Olivier Bijaoui déclare pour sa part soutenir des projets qui contribuent à l’égalité des chances et à l’accès à l’emploi. L’illustration sur le terrain peut être l’intégration des jeunes issus de milieux modestes par une action formatrice, citoyenne, sportive ou culturelle.

 

  1. Promouvoir des projets associatifs

Olivier Bijaoui recommande de lancer au début de chaque année un appel à candidatures, au sein du milieu associatif régional entre autres. Après quoi, il faut sélectionner les projets répondant le mieux aux valeurs incarnées par l’entreprise.

L’association choisie par la fondation concrétise dans les semaines qui suivent une action longuement mûrie et gratifiante, tant pour ses responsables que pour les publics soutenus.

 

  1. Impliquer le personnel de l’entreprise

Il faut intégrer les salariés dans le quotidien de la fondation. La Fondation WFS suggère d’inciter les salariés interrogés à parrainer les porteurs de projets. L’implication des salariés de l’entreprise joue un rôle important dans le fonctionnement d’une fondation, assure Olivier Bijaoui.

 

  1. Valoriser l’image de l’entreprise

A travers les partenariats qu’elle entretient, une fondation véhicule par essence une image positive de la PME ou du grand groupe qu’elle incarne. Olivier Bijaoui avertit cependant de l’importance de communiquer largement dans la presse sur les événements philanthropiques.

Il recommande ainsi, pour une valorisation grand public, de convier les médias lors de l’attribution d’un projet, et lors de la remise des prix.  En interne d’autre part, l’entreprise doit être en mesure d’informer ses collaborateurs régulièrement, grâce à un site web dédié, ou au moyen d’une newsletter.